C/ Extraction d'ADN de cellules buccales

 

       Nous avons décidé d’extraire l’ADN dans des cellules buccales. Ces cellules auraient pu se trouver sur un mégot de cigarette, ou bien sur de la vaisselle ou encore sur du tissu.

      

       Pour cette expérience, nous avons eu besoin de ce matériel :

-          un tube à essai

-          eau salée

-          alcool à brûler

-          une goutte de liquide vaisselle

-          des lunettes de protection

 

 

       Nous avons tout d’abord versé 1,5 mL d’eau salée dans notre tube à essai:

 

Tube 1

 

       Ensuite, nous nous sommes gargarisés de la totalité de cette eau salée, nous l’avons agitée dans notre bouche pendant une dizaine de secondes puis nous l’avons craché dans le tube à essai :

        

Tube 2

 

       Ensuite, nous avons ajouté une goutte de liquide vaisselle dans le mélange puis nous avons fais coulé lentement, sur 2 cm de plus, de l’alcool à brûler le long des parois du tube à essai sans que l’alcool ne se mélange à l’eau :

 

Expérience

 

      Des fins brins d’ADN se sont enfin concentrés dans la couche d’alcool :

 

Fin éxpérience

 

 

 

Que s’est-il passé ?

 

       On a obtenu une multitude de cellules buccales simplement en se gargarisant et en se rinçant la bouche. On a utilisé de l’eau salée parce qu’elle se rapproche de la solution saline du corps. Les cellules sont protégées par une paroi constituée d’une couche de gras, que l’on appelle une membrane. En ajoutant la goutte de détergent, on a rompu ces membranes et laissé échapper l’ADN dans l’eau. Quand la couche d’alcool a été présente, les brins d’ADN ont graduellement migré vers elle et s’y sont concentrés. Plus les brins se concentraient, plus ils devenaient visibles à l’œil nu.

 

       Ces brins d’ADN extrais de cellules buccales pourront donc être analysés en laboratoire pour pouvoir retrouver le profil de la personne à qui cet ADN appartient.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site