II/ Deuxième étape: Recherche d'ADN

 

     La police scientifique parvient donc à retrouver un suspect à l’aide d’empreintes génétiques, en particulier l’ADN. Cette molécule est beaucoup utilisée dans la recherche de suspects car tout individu est composé de cellules dont le noyau renferme celle-ci.

     En 1984, un biologiste, Alec Jeffreys, observe un cliché aux rayons X de l’ADN d’une technicienne de son équipe et comprend qu’il peut comparer et différencier certaines séquences de sa collaboratrice de celle de ses parents puisque la taille et la variation de ces séquences sont propres à chaque individu. On les appelle des allèles. En coupant l’ADN extrait de la cellule avec des enzymes chimiques, il arrive à faire apparaître des séquences spécifiques des deux chromosomes. Pour la police scientifique, la révolution ADN est en marche…

     Mais qu’est-ce que l’ADN, en réalité? Et par quelles techniques le police scientifique parvient-elle à l’identifier ?

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site